News

27.08.2018. L'agriculture, l'exploitation minière et l'exploitation forestière conventionnelle figurent parmi les principales raisons de la déforestation, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO, Situation des forêts du monde 2016). C’est parce que ces utilisations de terres donnent l’impression d’un plus grand attrait économique par rapport à la gestion durable des forêts (GDF). Mais est-ce vraiment le cas ?

Selon une étude menée par INTERHOLCO dans le bassin du Congo, bien au contraire.

INTERHOLCO a estimé la valeur de la GDF dans une concession forestière de 1,16 million d'hectares en République du Congo, comparée à de la conservation stricte et de la production d'huile de palme dans une zone hypothétique similaire. Se concentrant sur les impacts subis par la végétation, la biomasse et le carbone, INTERHOLCO a appliqué la méthodologie dispensée par la Natural Capital Coalition dans son « Forest Products Sector Guide » (Guide du secteur des produits forestiers).

L'objectif,’ explique Tom van Loon, directeur de la durabilité chez INTERHOLCO, ‘n'était pas de remettre en question les bénéfices apportés par les zones de conservation, ni d'exclure des opportunités de production d'huile de palme en dehors des zones actuelles de gestion des forêts, mais bien d'évaluer le coût et les bénéfices des différents types d'utilisation des terres, d'accompagner une prise de décision optimale en termes de développement économique et social, tout en gardant à l'esprit les impacts sur l'écosystème forestier. Une gestion forestière durable du bois « made in Africa » est un élément de qualité pour sauver le climat et créer de la valeur sociale grâce à des emplois et un développement local.

Les conclusions-clés de l'analyse d'INTERHOLCO incluent :

  • Qu'une gestion forestière durable dans les forêts tropicales d'Afrique a un impact faible sur les écosystèmes forestiers, grâce à une très faible intensité des récoltes (environ 0,5 arbres par ha) et un impact positif sur une reconstitution, régénération et repousse d'arbres rapides.
  • Une gestion forestière durable dans les forêts tropicales d'Afrique (pour un rendement de 43 EUR/ha/an ou 50 millions d'euros dans la zone de concession forestière) fournit 17 fois plus de valeur économique que de la conservation stricte, créant ainsi de la valeur sociale, des emploi et un développement local.
  • Théoriquement, l'huile de palme fournirait à peu près 700 fois plus de valeur économique que de la stricte conservation, et environ 40 fois plus que la GDF. Néanmoins, ces espoirs sont effacés par les émissions significatives de CO2 provoquées par la déforestation et la perte irréversible de l'écosystème forestier, ainsi que des ressources et services associés.

Les résultats sont loin d'être déroutants, si un organisme adopte une approche holistique et ne considère pas uniquement les effets de l'exploitation à faible impact et de la GDF sur les forêts, mais également leur capacité à protéger la faune et à réduire les émissions de CO2. Sans parler du large éventail de bénéfiques socio-économiques pour la population locale, à commencer par les employés locaux, directement impliqués dans la GDF.  Tous ces éléments associés forment le « capital naturel » qu'une forêt tropicale peut offrir.

Les conclusions seront intégrées par INTERHOLCO dans de futurs indicateurs de surveillance, afin de guider des décisions commerciales.

Cliquez ici pour consulter un resumé de l'étude de cas menée par INTERHOLCO sur le site Internet de la Natural Capital Coalition

Cliquez ici pour accéder à l'étude de cas d'INTERHOLCO

Cliquez ici pour accéder à la présentation d'INTERHOLCO sur l'analyse du capital naturel

A propos de la Natural Capital Coalition

La Natural Capital Coalition est une coopération internationale, multipartite et unique en son genre, qui rassemble d'importantes initiatives et organisations afin d'harmoniser les approches du capital naturel.

https://naturalcapitalcoalition.org 

A propos d'Interholco

Depuis 1962, INTERHOLCO AG est au service d'une clientèle internationale recherchant du bois de qualité supérieure « Made in Africa » : grumes, sciages et plus. En plus de trois scieries de transformation, de nombreux séchoirs, d'un atelier de lamellés-collés et d'un atelier de rabotage, INTERHOLCO AG gère une concession forestière d'un 1,1 million ha certifiée FSC en République du Congo, employant environ 1000 personnes. Installée en Suisse, la société INTERHOLCO AG est l'un des fournisseurs internationaux leaders de bois durable en provenance d'Afrique. 

Contact communication d'Interholco

Tullia Baldassarri Höger von Högersthal

INTERHOLCO AG, Schutzengelstr. 36, 6340 Baar, Switzerland
Tel.: +41 (0)41 767 03 82 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société, permettant l'utilisation de données relatives à un même utilisateur, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.
En savoir plus paramétrer