News

31.05.2017. Plus de 140 participants ont assisté à la conférence The future of Central African Forest and its people (L'avenir de la forêt d'Afrique centrale et ses habitants) à La Haye, pour partager les leçons apprises, et chercher une solution pour avancer avec des représentants du gouvernement néerlandais, des ONG sociales et environnementales, le monde universitaire et le secteur privé.

 

L'événement a été organisé par le Ministère des affaires étrangères, le réseau Global Compact Pays-Bas et Tropenbos International, organismes respectivement représentés par Ardi Soios-Braken, André van Hemstra and moderator René Boot.

L'assemblée a tout d'abord été informée des tendances et développements dans le bassin du Congo par l'experte Verina Ingram, travaillant avec l'université de Wageningue et Henk Hoefsloot, Tropenbos International. Par la suite, Cécile Ndjebet, Présidente du Réseau des Femmes Africaines pour la gestion Communautaire des Forêts (REFACOF), a expliqué le rôle central que les femmes peuvent jouer dans l'avenir des forêts tropicales. Alphone Maindo Directeur de Tropenbos DRC, a rappelé à chacun que les humains sont la ressource la plus importante pour la diversité, et que la gouvernance et la garantie des droits requièrent une attention immédiate.

Après la pause, Renzo Martens, Institute for Human Activity, a présenté un projet qui transforma une ancienne plantation de caoutchouc Unilever en RDC en une source de revenus équitable pour la plupart des travailleurs, qui ont réussi à vendre des sculptures fabriquées à partir de cacao dans le monde entier. 

Le débat public qui s'ensuivit fit l'objet d'actions concrètes qui fonctionnèrent, et de points qui pourraient encore être appliqués pour préserver l'état des forêts du bassin congolais, ensemble avec Leslie Ouarzazi, Sécretariat de CAFI, PNUD ; Jaap van der Waarde, WWF Pays-Bas ; Hans Beeckman, Musée royal de l'Afrique centrale et Tullia Baldassarri, Interholco. Interholco. Ces points principaux incluent :

1. Penser « au-delà de la forêt » sur le plan environnemental, en prenant en compte l'énergie, l'agriculture, l'exploitation minière, etc.

2. Donner aux femmes des moyens, améliorer les droits de l'homme, l'exploitation et l'aménagement participatif du territoire, la production et le commerce responsables.

3. Aider à mobiliser le secteur privé avec des communautés locales, à développer des modèles d'entreprises inclusifs ainsi que renforcer des institutions pour améliorer la gouvernance foncière et forestière.

À la fin de la conférence vint le lancement de Central African Forests Forever, le nouveau livre publié par l'écrivain et conservationniste néerlandais Meindert Brouwer. L'événement se termina par un moment fort, avec la décoration de Meindert Brouwer au nom du Roi, pour sa contribution inestimable aux sujets au cœur du plan de durabilité des Pays-Bas. Rassemblant des déclarations de témoin, des interviews et des conseils d'expert, ce livre est une source essentielle pour toute personne intéressée par des connaissances approfondies sur le bassin du Congo.

Interholco et son modèle de business durable sont rapportés au chapitre 5, Gestion forestière certifiée FSC : Préserver la forêt et améliorer les conditions de vie. Une édition française est également disponible ; pour un premier aperçu et demander un exemplaire, veuillez consulter https://www.centralafricanforests.org/?lang=fr

 

 

Pour plus d'informations sur la conférence, veuillez contacter :
Herman Savenije, Tropenbos International
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. +31 317 702024

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société, permettant l'utilisation de données relatives à un même utilisateur, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux.
En savoir plus paramétrer